Développement social

Enfance – Famille – Communauté et Première transition scolaire

La concertation regroupe l’ensemble des acteurs communautaires, institutionnels qui offrent des activités auprès des tout-petits, de la jeunesse et des familles, dans le but d’améliorer leur épanouissement dans une vie harmonieuse au sein du quartier Mercier-Est.

Les projets Enfance – Famille – Communauté et Première transition scolaire, en bref, c’est :

1

La concertation Enfance-Famille-Communauté de Mercier-Est

2

Éveil à la lecture et à l’écriture

3

Le comité Première transition scolaire

Avec la fin annoncée du programme Avenir d’enfants en 2020, plusieurs instances de concertation en petite enfance (ICPE) ont vu leurs ressources réduites et se sont questionné sur leur capacité à maintenir leur rôle de catalyseur dans leur communauté au bénéfice des Tout-petits et de leur famille. Une décision du Ministère de la famille est tombée en fin d’année 2020, indiquant la fin du financement des concertations petite-enfance.

L’enjeu du financement est devenu un incontournable pour assurer la consolidation des effets du travail collectif des dernières années. Un groupe de travail composé de coordinations de la région de Montréal mandatées par leurs instances et coordonné par Maude Gauthier, a développé un plaidoyer pour sensibiliser les acteurs locaux, régionaux et nationaux (incluant les bailleurs de fonds) sur cet enjeu.

Le programme d’Éveil à la Lecture et à l’Écriture (ÉLÉ) pour les 0-5 ans dans Mercier-Est a été implanté en 2008 par Solidarité Mercier-Est et son Comité de Concertation Enfance-Famille (CCEF/ME). Le Comité des partenaires ÉLÉ est composé des Centres de la petite enfance Les Maisons Enjouées, Bilbo, du Dolmen, Les P’tits amis de Savio et Bécassine, de la Maison des Familles de Mercier-Est, du Centre Tétreaultville, de la Bibliothèque Mercier, du CSSS de la Pointe-de-l’Île et de parents.

Leur mandat : informer et sensibiliser le plus grand nombre de familles ayant de jeunes enfants sur l’importance de l’éveil à la lecture et l’écriture dès le plus jeune âge. Tous ces intervenants portent également une attention particulière aux enfants présentant des difficultés d’ordre cognitif et langagier.

Des activités telles que l’accès plus facile aux livres, l’aménagement de coins-lecture, l’animation autour de la lecture et du livre (ateliers et contes) et de la formation offerte aux parents et aux intervenants sont mises sur pied.

Rendue publique au cours de l’année 2008, l’Enquête sur la maturité scolaire des enfants montréalais (Rapport régional et Portrait du CSSS de la Pointe-de-l’Île), produite par la Direction de la santé publique, nous informait que 43,2% des enfants de Mercier-Est et d’Anjou ne sont pas suffisamment prêts pour l’école en quittant les services de garde. Ces résultats peu reluisants nous ont permis entre autres d’apprendre que c’est dans les territoires de Saint-Justin et de Saint-François-d’Assise / Saint-Bernard que les enfants sont les plus vulnérables, particulièrement au niveau cognitif et langagier.

Les résultats issus de cette enquête ont démontré l’importance pour le quartier d’agir. Le CCEF/ME a ainsi fait partie des membres fondateurs du Comité maturité scolaire de l’Est de l’île, avec la Maison des Familles de Mercier-Est, tous les CPE, la CSDM, le CSSS de la Pointe-de-l’Île, l’Arrondissement de Mercier−Hochelaga-Maisonneuve, la Bibliothèque Mercier et des parents. SME a également fondé en même temps le Comité local de Première transition scolaire.

Ce Comité a mis en place il y a plusieurs années l’outil Charlie, qui consiste à permettre aux enfants d’aborder l’étape du passage de la petite enfance à la maternelle de façon sereine et bien accompagnée. Charlie se compose d’un guide de comportements et d’éléments les familiarisant avec leur nouvel établissement scolaire, destiné principalement pour les CPE, les garderies, les parents et les écoles primaires. Cet outil de transition entre les différents services de garde (ou la maison) et le milieu scolaire permet d’assurer un meilleur suivi des enfants.

Le Comité 1re transition scolaire, a, malgré la pandémie de covid-19, continué de maintenir les réunions avec les membres qui le composent.